Historique de la pratique Féminine du Rugby

L’histoire de la pratque Féminin  

 

     Les premières équipes de France apparaissent en France en 1965, créées par des jeunes lycéennes, ou universitaires pour la plupart, désireuses de contribuer efficacement à la vaste campagne contre « la faim dans le monde ».

     Au fil des ans quelques équipes s’organisent en association loi 1901 pour pratiquer le rugby.

     C’est à la demande de ces clubs que naît en 1970 : l’ASSOCIATION FRANCAISE DE RUGBY FEMININ (AFRF) avec des statuts officiellement déclarés en préfecture de Toulouse.

     Le 23 mai 1984, l’Association Française de Rugby Féminin devient FEDERATION FRANCAISE DE RUGBY FEMININ.

     En juillet 1989, au cours du Congrès de Bordeaux, le Président Albert FERRASSE fait officialiser l’intégration du rugby féminin au sein de la FEDERATION FRANCAISE DE RUGBY en mettant sur pied une commission féminine. Depuis cette date, les équipes, les équipes féminines ou clubs féminins, font partie intégrante de la Fédération Française de Rugby.

     En 1995, Wanda Noury est la première femme élue au Comité Directeur de la FFR, elles avaient en charge la commission féminine et les équipes de France jusqu’en 2004

     À cette époque, le rugby féminin comptait environ 500 licenciées réparties dans 20 clubs, on en recense aujourd’hui plus de 10 000 réparties dans plus de 162 clubs dans toute la France.

 Trois compétitions officielles rythment la vie de l’Equipe de France Féminine :

     La Coupe du Monde (depuis 1991) dont la première a été officiellement reconnue par le Board en 1998, a lieu tous les quatre ans.

     (France 3 °en 1991 — 3 °en 0994 — 8 °en 1998 — 3 °en 2002 — 3 °en 2006 – 5° en 2010

     Le championnat d’Europe FIRA depuis 1995 – Equipe de France Championne d’Europe en 1986 – 1999 – 2000 et 2004

     Le « Tournoi des V Nations » qui a débuté en 1999 est devenu Tournoi des VI nations depuis 2001. Dans le cadre de cette compétition, l’Equipe de France Féminine s’est brillamment illustrée, s’adjugeant en 2002 son premier Grand Chelem, un second en 2004 et un troisième en 2005.

 

 

 

L’histoire du rugby féminin en Roussillon…

 

La commission féminine

      En 2000, le rugby féminin a obtenu le statut de Sport de Haut Niveau, La FFR met en place une politique sportive nationale au même titre que les garçons, Francis Cadène est nommé manager de l’équipe de France.

      Dans son comité, le Président Jean Dunyach  met en place une commission féminine sous l’autorité de Francis Cadène.

      Et en 2004,  Max Barande  est nommé Président de la commission féminine. Homme de communication issu du noyau dur du rugby catalan, il participa à changer l’image du rugby  féminin.

      En 2005, participation de 3 équipes cadettes, Toulouges, St André et Villelongue   au premier championnat fédéral cadette grand Sud.

      En 2006, A l’initiative de Dorothée Perez, la commission féminine organise une soirée de bienfaisance « Les belles du stade » 11 personnalités du rugby du Roussillon seront récompensées. Marguerite Alouges, Nathalie Massuet, Christine Allali, Odette Boix, Christine Carreno, Claudie Rocamora, Chantal Berger, Thérèse Fondevielle, Sophie Grand, Nanou Selva et Marielle Brazes.

      En 2007, pour les 20 ans du rugby catalan, en partenariat avec les Présidents de Club, la commission féminine organise le 1er Colloque national du rugby féminin au centre de Présport de Perpignan. Tout le gotha du rugby français était présent, Jean Claude Baqué et Jean Dunyach, Vice-Présidents de la FFR, Jean Claude Skrela, Christian Bagate, Wanda Noury, Chef de la délégation de l’équipe de France, Pierre Aylagas du Conseil General, Didier Codorniou  Président des sports a la Région et Paul Alduy Maire de Perpignan.

      En 2008, Dorothée Perez, Raymond Rebujent et Max Barrande créent la première compétition frontalière avec la Catalogne du Sud. Le Challenge Cataluya Femina remporté par le Stade olympique de Villelonguet .

      En 2008, Eric Planes, conseiller technique régional du Comité du Roussillon est nommé Entraineur National de l’équipe de France A accompagné de Maylis  Bonnin, membre de la commission féminine du Comité.

      En 2008, le Comité du Roussillon élit pour la première fois une femme, Madame Dorothée Perez à la présidence de la commission féminine du Comité.

      En 2009, une première dans les Pyrénées Orientales, Brigitte Bourdin, Principal  au Collège Jean Macé signe une convention de classe aménagée rugby féminin avec le club de l’Usap et le soutien du Comité du Roussillon. 

      En 2010, afin de promouvoir le rugby féminin, la commission organise un déplacement à Montpellier pour soutenir l’équipe de France féminine contre l’Italie en match du tournoi des 6 nations. Tous l’effectif du Roussillon est mobilisé 200 licenciées clubs et UNSS pour une journée de convivialité.

      En 2010, Jordi Selva, conseiller régional territorial est nommé référant du rugby féminin dans le Roussillon.

 

 

 Histoire des Clubs

     En 1992, sur le Cru Banyuls, Henri Sagols  précurseur du rugby féminin, créer le premier club féminin sous l’appellation « Les Baratines de la Cote ».

 

     En 1995, elles quittent le berceau pour s’entrainer au Barcarès, participe au Championnat de France de 2e Division 

 

     En 1998, la ville de Toulouges accueille les filles et ce sera la consécration. Elles accèdent à l’élite, Aline Sagols est la première joueuse catalane à être sélectionnée en équipe de France.

 

     En 2003 sous la houlette de Gérard Landry, un club voit le jour dans la salanque, au milieu des « artichauts violets » comme les couleurs du club. Aidée bien sûr par des femmes, Perrine, Thérèse et consorts….

 

     En 2005, au pied des Albères, grâce à la générosité d’un homme, Laurent Tixador, adjoint à la Mairie de St André, Dorothée Perez et Dominique Coll  créent le 3e club Catalan féminin.

 

     En 2009, grâce  à la volonté de Jean Christophe Torrés et  la bénédiction de Bruno Soteras, le club de Toulouges est rattaché à l’association de l’Usap et prendra le nom de L’usap XV féminin.

 

     En 2010, dans le secteur de l’agly et sous l’impulsion de Sébastien Munoz, Professeur d’EPS, une troisième équipe cadette voit le jour dans le club de L’ES.BAC. Chez son voisin le club de Rivesaltes éclot la première équipe minime grâce à la détermination de Madame Fusté, éducatrice du club.

 

     En Cerdagne, face au Canigou Pascale Gaches et Franck Reinosa engendrent la troisième équipe séniore à 7.

 

     Au pays des Ours, sous la houlette Delphine Guix  et la détermination d’un groupe de joueuses, un projet se met en place avec la volonté de réunir le « Vallespir ». Une équipe communautaire sénior se rattache au club d’Arles Amélie pour laisser la formation jeune minime et cadette au club de Céret avec la bénédiction des Présidents.

 

 

  

Palmarès

    À ce jour, le Comité peut être fière des titres de championne de France de 1re division Élite du club de Toulouges en 2004, 2005, 2006 et 2008, championne d’Europe en 2009 et sous l’appellation de l’USAP Féminin en 2010.

 

 

Des émotions, des sentiments , des mots….

«  Lorsque que je vous regarde, je m’inquiète. Lorsque je vous compare, je suis rassuré! »

Jean Dunyach, Président du Comité du Roussillon.

« Les femmes apportent de la grâce sur les terrains de rugby ».

Jo Maso, Manageur le l’équipe de France.

« Etonnante de force et de fragilité. Elles méritent notre reconnaissance. »

Jacques Brunel , entraineur de l’USAP.

«  Le rugby est le nouvel exemple de l’égalité des sexes !  »

Bernard Gouta, entraineur de l’USAP.

« Le rugby «  un patrimoine qui a été développé pour les hommes. Les femmes se doivent de créer leur histoire. »

Dorothée Pérez, Présidente Commission Féminine.

« Le rugby nécessite intelligence , esprit d’équipe et créativité , des valeurs très féminines…

Gérard Landri, Président de Villelongue.

"Le rugby féminin ? C'est le même rugby, la même passion, les mêmes valeurs, les mêmes souffrances et les mêmes bonheurs. Pourquoi faut-il toujours convaincre ?"

Sylvie Grimm, Présidente de l’USAP

Brigitte Bourdin, Principale à Jean Macé

« Le rugby féminin n’a pas la place qu’il mérite., attachons nous à le développer »

Thierry Marill, Président  de Saint André.

« Les femmes retrouvent au rugby des valeurs fondamentales de la vie »

Jordi Selva, Crt du Comité du Roussillon.

 

haut imprimer